SSP0007580

Imprimer le descriptif

Fiche Détaillée

Identification de l'établissement

Identifiant de l'établissement SSP0007580
Nom usuel CARRIERE D'AMIANTE DE CANARI
Code INSEE de l'etablissement 2B058
Commune principale CANARI
Plan de situation
Emplacement de l'établissement
Fond de carte PLAN IGN ©
Plan de situation de l'établissement
Nombre d'information de l'administration 1
Historique des informations de l'administration
Identifiant Date de début Date de fin Date de dernière mise à jour
SSP000758001 02/06/2008 24/01/2018

Information de l'administration concernant une pollution suspectée ou avérée (ex-BASOL) (1/1)

Identifiant de l'information de l'administration SSP000758001
Date de dernière mise à jour 24/01/2018
Nom Usuel Non renseigné
Autre(s) identifiant(s)
2B.0001 (BASOL)
Environnement Cette ancienne carrière a été exploitée pour l'extraction de serpentines riches en amiante. Une usine de traitement y est
associée. Le site d'exploitation est situé sur la commune de CANARI - sur la côte Ouest du Cap Corse (Haute Corse), entre
ALBO et CANARI, au bord du golfe de St Florent. Les anciennes carrières et les différents bâtiments dominent le bord de mer
et la RD 80 qui fait le tour du Cap corse.
La carrière et les installations s'étalent entre 60 et 460 m d'altitude sur un versant très incliné (30 à 40degrés).
Au pied du site serpente la route départementale n°80 qui domine la mer d'une soixantaine de mètres de hauteur.

Description Le site est constitué de deux cratères d'exploitation d'une centaine de mètres de diamètre à ciel ouvert formant un vaste
amphithéâtre composé d'une dizaine de gradin en étages (procédé d'exploitation appelé "Glory Hole") .
Les cratères communiquent entres eux grâce à des galeries de roulage aboutissant à un quai où les blocs étaient chargés dans
des wagons. Les matériaux étaient alors concassés puis acheminés jusqu'à un silo de stockage situé en amont de l'usine de
traitement. Les stériles étaient directement évacués à la mer par un convoyeur passant sous la route départementale.
Les résidus d'exploitation sont constitués de verses et cônes de rebuts de composition variable en relation avec les différentes
phases de l'exploitation (terres de découverte, produits stériles, minerai concassé non traité, rebuts amiantifères non
commercialisables, résidus de traitement). En bordure de la RD 80 le bâtiment principal qui sert en partie d'appui au cône nord
et quelques ouvrages connexes présentent des signes importants d'instabilité..
Le tout est étalé à flanc de montagne, en bordure de mer sur un axe N-S subparallèle à la côte et pour une dénivelée totale de
460 m.
La carriere de CANARI a été exploitée industriellement de 1941 à 1965 puis laissée quasiment à l'abandon depuis.

Deux grandes catégories de risques peuvent être identifiées:
Risques liés à l'insécurité du site:
Possibilités d'accident corporel du fait d' un accès relativement aisé aux différentes aires du site
Possibilités de mise en mouvement des différents cônes et verses de rebuts

Risques sanitaires liés à la présence d'amiante dans:
Les rebuts d'exploitation
Les bâtiments et ouvrages connexes

Il est à noter que compte tenu de l'absence de nappe d'eau souterraine, la surveillance piézométrique est sans objet.

Actions réalisées:
Rapport BRGM 1995/INERIS "Evaluation des risques liés à l'ancienne exploitation d'amiante de CANARI" ;
Rapport BRGM 1997/Office de l'Environnement de la Corse "Carrière de CANARI (Haute Corse), rejet des stériles en mer et évolution du trait de côte" ;
Rapport BRGM 1999 "Evaluation des coûts de réhabilitation de l'ancienne exploitation d'amiante de CANARI en Haute Corse"
Rapport CORSE GEOSCIENCES 1999/ADEME "Etude de la stabilité du versant ouest et de la route départementale n° 80" ;
Rapport CORSE GEOSCIENCES/APAVE/PRESENT 2001/ADEME "Etude complémentaire à la stabilité des verses - APD-DCE ;
Avant projet de mai 2008 du Cabinet GINGER sur "travaux de sécurisation et stabilisation mécanique sur l'ancien site industriel de Canari".


Les actes administratifs suivants ont été pris à ce jour :

· arrêté préfectoral n°98.1300 du 16 octobre 1998, confiant à l’ADEME la réalisation d’une étude relative à la sécurité des verses ;
· arrêté préfectoral n°2000/1140 du 1er septembre 2000, confiant à l’ADEME la réalisation d’une étude complémentaire en vue de proposer des solutions techniques de confortement des verses compatibles avec une réhabilitation ultérieure de l’ensemble du site ;
· arrêtés préfectoraux du 11 mars 2005 n°2005-70-1, -2, et -3 en vue de l’exécution d’office des travaux en 2 phases, avec occupation temporaire du site ;
- Arrêté n°2008-273-1 du 29 septembre 2008 d’exécution de travaux d’office chargeant l’ADEME de réaliser, sur l’ancien site industriel de Canari, des travaux de sécurisation et de stabilisation mécanique des verses et cônes amiantifères du site ;
- Arrêté n°2008-273-2 du 29 septembre 2008 d’occupation temporaire de l’ancien site industriel de Canari en vue de l’exécution sous la maîtrise d’ouvrage de l’ADEME des travaux de sécurisation et de stabilisation mécanique des verses et cônes amiantifères du site (durée 3 ans).



Les opérations à mener, reposent en particulier sur les opérations suivantes :
· Terrassement des matériaux à l’arrière du bâtiment, en remplacement des travaux de soutènement de l’usine initialement envisagés ;
· Création d’une piste depuis la route départementale jusqu’aux cratères, jouant un rôle de maintien de la stabilité du site ;
· Création de merlons ou autres dispositifs de protection des chutes de blocs visant à protéger la route départementale ;
· Elimination des excédents de matériaux à l’intérieur des cratères ;
· Purge, stabilisation de blocs et reprofilage des verses ;
· Mise en place de dispositifs d’évacuation des eaux de ruissellement ;
· Clôture partielle du site aux principaux accès ;
· Essais de revégétalisation sur certaines zones.

La réalisation de ces travaux devait s’effectuer en 2009-2010, hors période estivale. Elle a été retardée compte tenu notamment du contexte réglementaire en matière de protection des travailleurs exposés au risque amiante (inspection du travail en 2009).
De ce fait la réception des travaux est repoussée à mai 2012 avec une fin d’opération envisagée fin 2012.

Coût estimé des travaux 11 870 000 € (ré-estimation)
Polluant(s) identifié(s) Non renseigné(s)
Action(s) instruite(s)
Type d'action
Type études / travaux
Date de début - Date de fin
Milieux
Mesure de sécurité
Traitement in situ
Traitement sur etablissement / hors etablissement
Traitement rejets
Exécution des travaux de réhabilitation
Mesure de sécurité du site
-
✓ Interdiction d'accès (clôture...)
✓ Evacuation de produits ou de déchets
✓ Reconditionnement de produits dangereux, Reconditionnement de déchets
Description
Type d'action
Type études / travaux
Date de début - Date de fin
Milieux
Mesure de sécurité
Traitement in situ
Traitement sur etablissement / hors etablissement
Traitement rejets
Exécution des travaux de réhabilitation
Travaux de dépollution
-
✓ Sol - Sous-sol
✓ Confinement par couverture et étanchéification
✓ Elimination en installation de stockage des déchets dangereux (ISDD)
Description
Document(s) associé(s) Non renseigné(s)
Carte(s) et plan(s)
Emprise Instruction
Fond de carte Parcellaire Express (PCI) IGN ©
Périmètre de l'instruction
Parcelle(s) concernée(s)
Commune Feuille Section Numéro Code dép.
CANARI J 409 2B
CANARI J 410 2B
CANARI J 411 2B