Fiche | Base des anciens sites industriels et activités de service

BOU5800736

Imprimer le descriptif

Fiche Détaillée

Pour connaitre le cadre réglementaire et la méthodologie de l'inventaire historique régional, consultez le préambule départemental.

1 - Identification du site

Unité gestionnaire : BOU
Date de création de la fiche : (*) 27/01/1997
Raison(s) sociale(s) de l'entreprise :
Raison sociale Date connue (*)
Ets LAMBIOTTE Frères
Etat de connaissance : Inventorié
Sous surveillance : ?
Visite du site : Oui, site localisé
Date de la visite : (*) 21/08/2001

2 - Consultation à propos du site

Consultation des services déconcentrés de l'Etat ou collectivités territoriales :
Nom du service Consultation du service Date de consultation du service (*) Réponse du service Date de réponse du service (*)
DRIRE Non
MAIRIE Oui 24/08/2000

3 - Localisation du site

Adresses :
Numéro Bis Ter Type voie Nom voie Date modification (*)
7 route de Nolay 20/04/2018
Dernière adresse : 7 Route de Nolay
Code INSEE : 58218
Commune principale : PREMERY (58218)
Zone Lambert initiale : Lambert II
 
Projection L.zone (centroïde) L2e (centroïde) L93 (centroïde) L2e (adresse)
X (m) 675 200 675 200 724 886
Y (m) 241 600 2 241 599 6 674 456
Altitude (m) : 235
Précision altitude (Z) en m : EPD
Carte géologique :
Carte Numéro carte Huitième
PREMERY 495 6
Carte(s) et plan(s) consulté(s) :
Carte consultée Echelle Année édition Présence du site Référence dossier
IGN Série bleue 2623 O 1/25000 1996 Oui
Commentaire(s) : Coordonnées du centre approximatif de l'usine.

4 - Propriété du site

Commentaire : Siége social de " Produits Chimiques Ugine Kuhlmann " :
Tour Manhattan. La Défense 2. 6 place de l'Iris. 92400 Courbevoie.

Siége social de " Sté des usines LAMBIOTTE " :
Tour Manhattan. La Défense 2. 6 place de l'Iris. 92400 Courbevoie.

5 - Activités du site

Etat d'occupation du site : En activité
Date de première activité : (*) 06/11/1886
Origine de la date : AP=Arrêté préfectoral
Historique des activités sur le site : 
N° activité Libellé activité Code activité Date début (*) Date fin (*) Importance groupe SEI Date du début Ref. dossier Autres infos
1 Fabrication de produits chimiques à usage industriel C20.80Z 06/11/1886 Autorisation 1er groupe AP=Arrêté préfectoral
 
Exploitant(s) du site :  
Nom de l'exploitant ou raison sociale Date de début d'exploitation (*) Date de fin d'exploitation (*)
Ets LAMBIOTTE Frères 06/11/1886 31/12/1979
Produits Chimiques Ugine Kuhlmann 01/01/1980 23/08/1988
Sté Usines LAMBIOTTE 24/08/1988
 
Accidents :  
Date (*) Type d'accident Type de pollution Milieu touché Impact Référence rapport
01/01/1947 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
18/09/1969 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
25/05/1961 Emanations Vapeurs chimiques Air
03/09/1985 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
23/06/1982 Déversement Charbon Eau superficielle
30/06/1986 Déversement Phénols Sol/Sous-sol
11/09/1993 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
01/09/1976 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
01/01/1963 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
26/07/1989 Déversement Produits anti-incendie Eau superficielle
17/06/1970 Déversement Goudrons Eau superficielle
01/01/1900 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
01/10/1976 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
17/09/1985 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle
01/10/1991 Déversement Eaux résiduaires Eau superficielle

6 - Utilisations et projets

Surface totale : 4,6 (en ha)
Site en friche : Partiellement
Site réaménagé : Partiellement
Type de réaménagement : Recouvrement
Réaménagement sensible : ?

7 - Utilisateurs

8 - Environnement

Milieu d'implantation : Péri-urbain
Captage AEP : Oui
Référence BSS : 04955X0004
Distance captage AEP : 670
Position AEP : En aval
Périmètre de protection : ?
Formation superficielle : Néant
Substratum : Calcaire tendre/Craie
Zones de contraintes et d'interêts particuliers :
Type de zone ou d'intérêts particuliers Distance (m) Commentaire(s)
Cours d'eau 25 La Nièvre
Habitation 280
Forage (autre qu'AEP) 4 050 Etude 04955X0007
Autre(s) forage(s) AEP 990 Etude 04955X0009
Source 990 Source de Vauclan
Type de nappe : Captive
Nom de la nappe : Calcaire à Entroques oolitique (Aalénien/Bajocien)
Type d'aquifère : Fissuré
Code du système aquifère : 064b
Nom du système aquifère : NIVERNAIS (b)
Coefficient de perméabilité : 0
référence étude : notice géologique
Commentaire(s) : Commentaire commun aux fiches 734, 736 & 738. Néanmoins voir ces fiches pour quelques informations spécifiques aux sites qu'elles décrivent. Les accidents, vis-àvis de l'environnement, survenus dans les sites ont été regroupés ici.

Arrêté préfectoral le 06/11/1886 : autorisation de l'usine et de rejeter dans la Nièvre. Suite à de nombreuses plaintes concernant des pollutions de la rivière l'arrêté du 21/06/1895 impose une épuration chimique avant le rejet dans la rivière. En 1939 suite à de nouvelles réclamations il est proposé de supprimer totalement les rejets dans la Nièvre ; les hostilités imposent l'indulgence.

En 1947 pas de poissons dans la Nièvre entre l'usine et, 13 km en aval, Guérigny ; les Moulins de Sichamps, 3 km en aval, ne peuvent mouiller leur blé. La suppression totale des rejets est à nouveau envisagée.

Plainte le 25/05/1961 : émanations dans le ciel de Prémery endommageant les peintures des voitures, les plantes et le linge étendu à l'extérieur.

En 1963 présence dans :
* La Nièvre de phénols & sels ammoniacaux,
* les eaux de rejet de l'usine de produits azotés organiques.

Plainte le 18/09/1969 : empoisonnement de la Nièvre pouvant être causé par déversement de produits de la Sté BOSNI. Le dossier expose la situation du site relativement à l'environnement :
* les eaux résiduaires des Sté " Usine LAMBIOTTE " & " Produits LAMBIOTTE Frères " sont, après regroupement dans un caniveau, rejetées directement dans La Nièvre,
* l'énorme tas de sciure (1 ha) accumulé par la Sté BOSNI fermente. Un jus noir et nauséabond s'en écoule.

Le 17/06/1970 : des eaux de réfrigération sont déversées entraînant des goudrons dans la Nièvre. Les caniveaux pollués sont condamnés, un bassin de décantation est installé (procés-verbal de délit le 19/06/1970).

Parmi des dossiers relatifs à la pollution d'étangs et de cours d'eau et à la pollution des eaux en général le dossier 1014 W 145 contient, en particulier, un dossier relatif à la
pollution de la Nièvre par les usines LAMBIOTTE en 09 et 10/1976.

Arrêté préfectoral le 24/04/1978 : fixant échéancier & contenu des études et travaux à réaliser concernant recyclage, refroidissement et épuration des eaux de fabrication, de lavage et industrielles polluées. Les eaux proviennent des installations des sociétés " usines LAMBIOTTE ", " Produits Chimiques Ugine Kuhlmann " & " Sté nouvelle Produits LAMBIOTTE Frères ". Elles doivent, à partir du 01/09/1978, comporter en deux flux séparés : eaux de refroidissement & pluviales pour l'un, eaux de fabrication, lavage, industrielles & polluées pour l'autre.
Une station d'épuration est construite ; elle entre en service en 07/1979.

Le dossier 1297 W 38 contient une étude de la qualité des eaux qui comprend :
* analyses des effluents dans le caniverau de rejet général de l'usine (avant 1980),
* analyses des effluents à l'entrée et à la sortie de la station d'épuration (après 1980),
* un graphique montrant l'influence des usines de Prémery sur la température de La Nièvre,
* les examens effectués à la suite d'une pollution de La Nièvre survenue en 1970.

Le dossier 1297 W 38 contient deux études relatives aux rejets depuis l'origine jusqu'à la mise en service de la station d'épuration et au recyclage des eaux de refroidissement.

Arrêté préfectoral le 02/04/1981 : autorisant le rejet dans un cours d'eau non domanial (rive gauche de la rivière Nièvre au lieu-dit " Faubourg de Nevers ").

Le 23/06/1982 : suite au nettoyage d'un économiseur de chaudière des eaux chargées de crasses et d'oxydes de fer sont déversées (procés-verbal d'infraction le 24/06/1982).

En 1983 les résidus contenant du formol, provenant du nettoyage des bacs, les boues carbonatées provenant de la déminéralisation des eaux de chaudière étaient déversées dans des fosses aménagées dans l'emprise de la décharge de la Sté " Nouvelle des Produits LAMBIOTTE Frères ".

Poissons morts, mousses à la surface, fermentation, algues rouges, plantes en décomposition en aval de l'usine les 03 & 17/09/1985 par pollution organique pouvant être causée par usine et/ou commune.

Le 30/06/1986 : suite à la rupture d'un tuyau 3 à 5 mètres cubes d'huiles à base de phénol sont déversées (procés-verbal d'infraction le 11/07/1986).

Une étude effectuée en 1986 de la pollution provoquée par les Sté " Usines LAMBIOTTE " & " Nouvelle des Produits LAMBIOTTE Frères " montre que la station d'épuration est nettement surchargée.

Arrêté préfectoral le 21/01/1987 : suite à diverses pollutions de la riviére Nièvre prescrit :
* mesures complémentaires relativement aux risques de pollution des eaux,
* réalisation d'une étude de dangers par secteurs.

26 & 27/07/1989 : 600 mètres cubes d'eaux d'extinction de l'incendie survenu dans le séchoir à bois ont été déversées dans La Nièvre.

Arrêté préfectoral de mise en demeure le 14/04/1989 : prescrivant la réalisation d'une étude des dangers potentiels.

Procés-verbaux d'infraction les 09 & 25/07/1989 : pour forte teneur des rejets en ammonium, ortophosphates et nitrites.

En 10/1991 : le redémarrage des ateliers " dérivés " provoque :
* destruction de la macro-flore de la station d'épuration,
* forte réduction de la capacité d'épuration de la station,
* dépassement des teneurs autorisées des rejets à La Nièvre (DCO supérieur à 1 t/jour contre 300 kg au maximum normalement).

Arrêté préfectoral le 02/12/1991 : prescrivant la réalisation d'un étude relative à la gestion des déchets.

Arrêté préfectoral le 19/02/1993 : prescrivant la recherche de substances toxiques persistantes et bio-accumulables dans les rejets industriels.

Le 11/09/1993 : pollution accidentelle de La Nièvre à hauteur du " Moulin de la Forge " :
* mortalité importante de toutes les espéces de poissons,
* eaux de la rivière noircies par poussières de charbon de bois apportées par eaux de ruissellement ayant lavé le sol du site LAMBIOTTE.

Arrêté préfectoral de mise en demeure le 13/09/1993 : à la Sté des usines LAMBIOTTE de respecter les normes relatives aux rejets liquides.

Le 21/04/1995 paraît le compte-rendu des mesures de pollution effectuées du 19 au 21/09/1994 qui indique :
* nature et quantités des produits fabriqués,
* rejets de pollution carbonée, azotée, phénols et matiéres inhibitrices,
* dysfonctionnement global de la station d'épuration biologique.

9 - Etudes et actions

10 - Document(s) associé(s)

11 - Bibliographie

Source d'information : DRIRE 58 & dossiers 1014 W 193, 1047 W 04, 1297 W 38, 1297 W 40, 1297 W 41, 1297 W 42, 1297 W 43, 1298 W 160/2 des archives départementales.
Donnée(s) complémentaire(s) : Visite de terrain été 2001.

12 - Synthèse historique

Historique : Elément des usines LAMBIOTTE (voir fiches 734 & 738).

Création de l'usine en 1886 par la famille LAMBIOTTE afin de produire du bois d'oeuvre et des produits chimiques dérivés du bois. La raison sociale est Ets LAMBIOTTE Frères. Le procédé utilisé est la décomposition du bois sous l'action de la chaleur ; il donne du charbon de bois et des pyroligneux.

Arrêté préfectoral le 21/06/1895 : à la S.A. des Ets LAMBIOTTE Frères pour la carbonisation du bois.

Arrêté préfectoral le 18/05/1934 : à la S.A. des Ets LAMBIOTTE Frères pour un ensemble de dépôts et d'ateliers et un dépôt de celluloïd.

Arrêté préfectoral le 09/03/1948 : autorisant provisoirement le stockage de une tonne de celluloïd dans l'ancien dépôt partiellement détruit par incendie.

Arrêté préfectoral le 30/06/1948 : à la S.A. des Ets LAMBIOTTE Frères pour :
* la remise en service des dépôts et d'ateliers objets de l'arrêté du 18/05/1934,
* préparation de toiles enduites de colles et solvants pour l'industrie de la chaussure.

Arrêté préfectoral le 24/09/1948 : annulation du précédent.

Dans les années cinquante l'usine pratique de nouvelles activités :
* fabrication de produits chimiques organiques de synthése, dérivés des porduits obtenus par la carbonisation du bois proprement dite (formol à partir de méthanol, acétates à partir d'acide acétique).

Arrêté préfectoral le 07/12/1955 : à la S.A. des Ets LAMBIOTTE Frères pour procéder à des aménagements dans l'usine.

En 1964 éclatement des activités :
* " Sté des usines LAMBIOTTE " achetée par la Sté des produits azotés (SPA),
* création de deux sociétés indépendantes :
- " produits LAMBIOTTE Frères " (produits pour chaussures, colles),
- " BOSNI " (exploitation forestière, bois, parqueterie, traverses de chemin de fer).

En 1967 la SPA fusionne avec la Sté Ugine Kuhlmann. Suite à la fusion de cette dernière avec Pechiney la " Sté des usines LAMBIOTTE " devient filale à 100 % en 1971.

En 1980 se trouvent sur la plateforme, suite à diverses péripéties (éclatement, absorption, fusions, etc) :
* " BOSNI " (exploitation forestière, bois, parqueterie, traverses de chemin de fer),
* " Sté nouvelle de produits LAMBIOTTE Frères " (S.N.P.L.F., colles vinylique & néoprène, enduction de toiles),
* " Produits Chimiques Ugine Kuhlmann " (P.C.U.K., fabrication d'acétate de glycol),
* " Organichim " (fabrication de formol, colles),
* " Sté des usines LAMBIOTTE " (U.S.L., produits obtenus par carbonisation du bois).

Caractéristiques de U.S.L. :
* effectif : 260,
* consommation annuelle (en tonnes) :
- bois : 100 000,
- fioul lourd numéro 29 000,
* production annuelle (en tonnes) :
- charbon de bois : 19 000,
- acide acétique : 3 500,
- méthanol : 1 000,
- huiles & goudrons pyroligneux : 6 500.

Arrêté préfectoral le 20/02/1984 : autorisation à la Sté ORGANICHIM de poursuivre l'exploitation d'activités classées :
* dépôt de formol et solution de formol en 23 réservoirs de capacité totale de 238 mètres cubes,
* dépôt d'acool en 5 réservoirs de capacité totale de 439 mètres cubes,
* distillation & rectification (15 mètres cubes, environ, de mélange formol-méthanol).

Arrêté préfectoral le 20/02/1984 : autorisation à la Sté " Produits Chimiques Ugine Kuhlmann " de poursuivre l'exploitation d'activités classées :
* dépôt d'acétates organiques en 7 réservoirs de capacité totale de 840 mètres cubes,
* distillation, condensation & rectification (24 mètres cubes environ).

Le dossier 1297 W 40 contient la description de l'usine LAMBIOTTE effectuée par la DRIR le 05/11/1984. L'activité de base de l'usine est la carbonisation du bois pour en obtenir le charbon de bois ainsi que des produits chimiques tels que formaldéhyde, solvants organiques. L'usine comporte :
* une chaudière polycombustible,
* trois chaudières produisant 19 t de vapeur à l'heure (AP des 06/11/1886, 07/12/1892, 05/10/1893, 21/06/1895 et 20/02/1984),
* deux chaudières d'élimination par combustion de déchets tels que goudrons, écorces, éclats, huiles de bois, plaquettes de poussière de charbon, gaz résiduaires,
* deux chaudières d'élimination par combustion de déchets liquides provenant de l'extérieur de l'usine (AP du 20/02/1984),
* zone de stockage de 180 mètres cubes en 3 RA (AP des 18/05/1971 & 20/02/1984).

Caractéristiques de U.S.L. :
* effectif : 257,
* consommation annuelle (en tonnes) :
- bois : 100 000,
- fioul lourd numéro 29 000,
* production annuelle (en tonnes) :
- charbon de bois : 20 000,
- acide acétique : 3 000,
- acide formique : 100,
- méthylène dénaturant : 1 200,
- acétate de soude : 1 000,
- solvants : 200,
- produits pour tannerie : 80,
- arômes alimentaires : 30.

Caractéristiques d'Atochem : production annuelle d'acétate d'éthyl-glycol : 5 000 t.

Caractéristiques de C.D.F. :
* production annuelle (en tonnes) :
- formol liquide toutes nuances : 6 000,
- formol solide : 4 000,
- Elforon : 1 500.

Arrêté préfectoral le 25/06/1984 : annulation de l'autorisation du service " formols " de détenir & d'utiliser des radio-éléments artificiels.

Le 09/02/1988 la Sté Usines LAMBIOTTE reprend les activités de " Produits Chimiques Ugine Kuhlmann " (P.C.U.K., fabrication d'acétate de glycol) & " Organichim " (fabrication de formol, colles),

Le 17/11/1992 déclaration des installations :
* installations soumises à autorisation :
- rectification des flegmes méthylèniques (1 200 mètres cubes/an de méthylène ou alcool méthylènique),
- criblage, ensachage & palettisation du charbon de bois (250 kW),
- fabrication et traitement mécanique de l'acétate de sodium (réacteur de 50 mètres cubes, 2 500 t/an, 200 kW),
- chaudières de production de vapeur avec élimination de déchets (48 800 Mcal/h, 56 t/h de vapeur),
- dépôts mixtes de divers liquides inflammables de première catégorie et alcools assimilés en RA (1 498 mètres cubes de pyroligneux, huiles & goudrons, 1 894 d'alcools, 1 625 d'acétates & esters, 62 de FOD),
- distillation & rectification des produits issus de la carbonisation du bois (71 mètres cubes),
- stockage d'ammoniac (1,5 t),
- dépôts de charbon de bois (7 000 t),
- obtention d'acide acétique à partir des jus pyroligneux (3 000 t/an, stockage de 570 mètres cubes),
* installations soumises à déclaration :
- fabrication d'agglomérés de charbon de bois,
- conditionnement mécanique du bois (400 kW, 900 t/jour, stockage de 33 000 mètres cubes),
- carbonisation du bois (25 000 t/an),
- stockage de fioul lourd (54 mètres cubes),
- travail mécanique des métaux (20 ouvriers),
- atelier d'entretien (16 ouvriers),
- compresseur d'ammoniac pour réfrigération (120 kW, - 3 000 kcal/h),
- compresseur d'air (83 kW),
* installations non classables mais notables :
- atelier de réparation & d'entretien de véhicules,
- dépôt d'acide formique (48 mètres cubes en 4 RA),
- dépôt d'acide chlorhydrique (99 mètres cubes en 6 RA),
- dépôt de soude et solution sodée (60 mètres cubes).

Il semble, faute d'indications formelles telles que déclaration de transfert de propriété, etc, que ce site soit celui de " Sté nouvelle de produits LAMBIOTTE Frères " fabriquant des produits pour chaussures et des colles et adhésifs. La société emploie 170 personnes ; elle prend le nom de " BORDEN Division LAMBIOTTE " en 1989 et " MYDRIN-LAMBIOTTE " à partir de 1995.

Le dossier de la DRIRE contient la déclaration des installations de l'usine " MYDRIN-LAMBIOTTE " ci-après. Elle n'est pas datée malheureusement :
* installations soumises à autorisation :
- stockage en fûts de 200 kg de diverses combinaisons chimiques d'éthylène et d'amine,
- atelier de préparation de colles vinyliques à chaud (3 500 kg),
- traitement mécanique de mastics et colles (240 kW),
- dépôt aérien de solvants (520 mètres cubes),
- mélange et brassage mécaniques en enceintes fermées sous azote des colles néoprène (36 t),
- mélange avec réaction chimique mineure des résines et durcisseurs époxydes (3 t/jour),
- application de peintures et enduits par pulvérisation sur toiles imprégnées (150 l/jour),
- tunnels de séchage des toiles enduites et impégnées (120 °C),
- emploi et stockage des colles vinyliques de diaminodiphénylméthane (stock de 3 t),
* installations soumises à déclaration :
- mélange à froid de solvants (33 mètres cubes),
- mélange et brassage mécaniques en enceintes fermées de produits de finition (9 t),
- chargeurs d'accumulateur (30 kW),
- stockages de bois, cartons, palettes et emballages (1 600 mètres cubes),
- chaudières fonctionnant avec huiles thermiques en circuit fermé (250 °C, 4 300 l),
- stockage des matières premières (2 000 t, 31 000 mètres cubes),
- grattage des cotons et produits polyesters non tissés (1 t/jour),
- réservoir de propane (70 mètres cubes),
- emploi de dichlorométhane (500 l),
- emploi de résines synthétiques et de poudres (2 t/jour),
- 4 transformateurs au pyralène (1 480 l au total),
- compression d'air (80 kW),
* installations non classables mais notables :
- 4 chaudières au FOD (825 kW),
- emploi de colles pour enduction et imprégnation des toiles (1 mètre cube).

13 - Etudes et actions Basol

 
(*) La convention retenue pour l'enregistrement des dates dans la banque de données BASIAS est la suivante :
- si la date n'est pas connue, le champ est saisi ainsi : 01/01/1111, ou sans date indiquée.
- si les dates ne sont pas connues mais qu'une chronologie relative a pu être établie dans une succession d'activités, d'exploitants, de propriétaires, ...etc., les champs "date" sont successivement :
  • - 01/01/1111,
  • - 01/01/1112,
  • - 01/01/1113,
  • - ou sans date indiquée,
- si l'année seule est connue, le champ date est : 01/01/année précise,
- si la date est connue précisément, elle est notée : jour/mois/année.